Accueil » Un territoire de projets » Parc Du Peuple de L Herbe

Parc du Peuple de l'Herbe

Espace naturel sensible départemental, le Parc du Peuple de l’Herbe concerne 113 hectares en bord de Seine à Carrières-sous-Poissy. En 2016, il deviendra le plus grand parc naturel des Yvelines, un nouveau lieu de loisirs pour s’évader, apprendre et se divertir entre ville et nature.

Porté par le Conseil départemental des Yvelines et la communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise, ce projet vise à créer un espace récréatif en bords de Seine. Il comprend deux volets : des aménagements paysagers destinés à valoriser la patrimoine naturel du site (travaux menés par le Département) et la construction d’équipements de loisirs et de découverte tels que la Maison des Insectes et l’Observatoire (CU GPS&O).

Valoriser la biodiversité et les espaces associés à la Seine

Le site du Parc du Peuple de l’Herbe est situé en ZNIEFF (Zone naturelle d’intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique). Le projet permettra de maximiser la valeur écologique du site, de restaurer et de valoriser les habitats, la faune, la flore et les espaces naturels comme les berges de la Seine. Bien que peu pollués (diagnostic du milieu souterrain), les sols seront traités grâce à des techniques de phytoremédiation (traitement des pollutions par les plantes). En parallèle, la typographie du site a été modifiée afin d’améliorer les transitions entre les milieux terrestres et aquatiques (zones plus « marécageuses ») et de mieux répartir les usages : aménagements des berges en pentes douces (grève alluviale), mares, points de vue, chemins… L’objectif est ici de favoriser la diversité des espèces. Et pour appuyer cette dynamique, de nouvelles espèces de plantes ont été implantées.

Un parc, des aménagements

La bande active 

C’est le lieu de transition entre la ville et le milieu naturel, mais aussi de la vie quotidienne du Parc. Elle comprend une promenade arborée qui longe la frange urbaine de Carrières-sous-Poissy, des aires de jeux, des espaces de détente… ainsi que de 2 hectares de prairies fleuries.

 

 

 

 

L’espace naturel

C’est la zone de "contact" entre la bande active et la berge de Seine. Il est composé d’un cortège faunistique et floristique et de 2 étangs. Des parcours pédagogiques, de découvertes et sportifs compléteront ce dispositif.

 

 

 

 

La berge de Seine

Elle s’étend sur environ 2.8 km au droit du projet, c’est la zone de contact entre le Parc et le fleuve. Cet espace le long de la berge propose une continuité de promenades le long de la Seine. La berge seravalorisée sur le plan paysager et écologique. Elle sera accessible au public et offrira un nouvel accès au fleuves

Les émergences

Plusieurs infrastructures seront mises en place dans les différents espaces du Parc, à l'image de la Maison des Insectes et de l'Observatoire. 

Valoriser et faire découvrir la nature à tous les publics

En parallèle des aménagements paysagers réalisés par le Conseil  départemental des Yvelines, la CU GPS&O assure la maîtrise d'ouvrage de deux équipements qui accueilleront les différents publics : la Maison des Insectes et l’Observatoire. Intégrée dans le paysage, la Maison des Insectes est conçue comme un espace d’accueil et d’exposition flexible. D’une surface de 800 m2  environ, elle accueillera en 2016 un espace dédié aux collectivités, un accueil, une salle de projection, une salle pédagogique, une salle d’exposition avec – fait rare en France ! - des insectes vivants, ainsi qu’une salle d’élevage et des bureaux. Quant à l’Observatoire, il invitera à l’observation… Situé au bord de l’étang de la Galiotte, cette construction atypique offrira une vue à 360° sur le grand paysage de la plaine, le méandre de la Seine et les Coteaux. 

Bienvenue à l’OPIE !

L’OPIE, Office Pour les Insectes et leur Environnement, installera son nouveau siège au sein de la Maison des Insectes. Cette association, agréée par le Ministère de l’Environnement et celui de l’Éducation, mène des actions de sensibilisation, d’information, de conseil-formation, d’élevage d’insectes, de protection et de maintien de la diversité des insectes dans leur milieu de vie. Elle compte six antennes régionales dans toute la France..

Un clin d’œil au monde fluvial

Confiée à l’agence d’architectes AWP reconnue internationalement, la conception des petits équipements du Parc du Peuple de l’Herbe a été inspirée par les relations entre l’Homme et la nature, entre l’urbain et le fleuve. Ainsi, l’Observatoire est un clin d’oeil au phare qui guide les navigateurs... Le milieu fluvial et maritime est également évoqué à travers la Maison des Insectes. À l’image des maisons-barges - symboles de l’Étang de la Galiotte - elle semble en effet flotter au-dessus de la prairie. Accolées ou empilées, les « petites maisons » qui composent les deux bâtiments sont également la traduction d’un parti-pris architectural : réinterpréter les formes caractéristiques des maisons traditionnelles, une forme d’habitat très présente dans les 2 Rives. Enfin, le bois est largement présent. Le territoire est, rappelons-le, fortement engagé dans le développement de la filière écoconstruction et les savoir-faire locaux sont ainsi valorisés.

Repères : 

Les partenaires du projet

Le Conseil départemental des Yvelines et la CA2RS sont partenaires dans la réalisation du projet, avec le concours de la Ville de Carrières-sous-Poissy. Le Conseil départemental réalise les aménagements paysagers, tandis que la communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise pilote la construction de deux bâtiments qui accueilleront les différents publics :  l’Observatoire et la Maison des Insectes. Cette dernière accueillera des équipes de l’OPIE, l’Office pour les insectes et leur environnement, qui bénéficiera ainsi d'un espace d'accueil et d'exposition. 

La Maison des Insectes et l'Observatoire sont réalisés grâce à l'appui financier de l'Europe et de la Région Ile-de-France.

       

Vidéo : 
À la découverte du Parc du Peuple de l'herbe
À la découverte du Parc du Peuple de l'herbe